West Side résiste et vainc le Cheetah

C’était serré, et Cheetah y a cru jusqu’à la toute fin, mais le gardien Simon Bégin de West Side était tout simplement trop fort. Dominant la majorité de la première demie, les Cheetah tiraient tout de même de l’arrière 3 à 1 à la mi-temps.

Une ouverture rapide du score par West Side n’a pas empêché Cheetah de répliquer rapidement, par l’entremise de Samuel Duffek qui a profité d’un retour de lancer pour égaliser la marque. C’était sans compter sur le capitaine de West Side, Alberto Correa, probablement le meilleur de son équipe dans ce match, qui a déjoué le gardien de Cheetah d’un puissant coup-franc du milieu de terrain avant d’en ajouter avec 8 secondes à faire à la mi-temps d’un beau tir croisé.

Loin d’abandonner, Cheetah a démarré la deuxième mi-temps en force et a finalement vu ses efforts récompensés lorsqu’un tir de Paolo Saravia a trouvé son chemin jusqu’au fond du filet. Cheetah a d’ailleurs bien failli créer l’égalité quelques minutes après sur un revirement crée par Samuel Duffek mais c’étant sans compter Simon Bégin qui veillait au grain. Le reste du match est d’ailleurs l’histoire du gardien de West Side qui a refusé de laisser Cheetah revenir dans le match qui s’est finalement terminé au compte de 6-4.

Du jeu physique pour le duel FC Lanaudière – Azzurri

On a eu droit à du jeu serré, physique et très intense pour le premier duel de la saison entre FC Lanaudière et Azzurri.

Le FC Lanaudière, avec un jeu bien équilibré, a finalement réussi à se défaire d’une équipe Azzuri qui n’a jamais voulu mourir et qui ne cessait de revenir au score. Les deux équipes s’apprêtaient d’ailleurs à terminer la première mi-temps a égalité 2-2 avant que le capitaine d’Azzuri, Charles-David Martel, donne l’avance à son équipe d’une longue et puissante frappe.

Le jeu s’est encore plus corsé en seconde mi-temps, alors que le FC Lanaudière a repris l’avantage et maintenait la pression sur la défense des bleus. Riad Harchaoui et Mitchell Sylla ont tour à tour battu d’un tir bas un gardien impuissant devant une telle précision.

Le capitaine Martel a encore une fois utiliser son puissant pied pour ramener tout le monde à égalité, mais les Azzurri ont perdu trop de temps à célébrer et à faire leur changement et le FC Lanaudière en a profité pour marquer facilement d’un tir de loin dès la reprise du jeu. Un but inusité dont les Azzurri n’allaient finalement jamais se relever.

Notons la performance dominante du capitaine d’Azzurri, Charles-David Martel, qui a terminé la soirée avec 4 buts et un jeu physique sans pitié. Il sera un joueur à surveiller cette saison.

FC Sparte trop fort pour Joga Bonito

Le FC Sparte a entamé la saison du bon pied en se défaisant facilement d’une nouvelle équipe, Joga Bonito, qui a bien découvert la puissance de la division 1.

Du jeu de passe rapide, décisif et sans pitié a permis aux hommes en rouge de littéralement détruire le Joga Bonito par la marque de 10 à 2.

Berlin Jean-Gilles s’est notamment démarqué pour le FC Sparte, étant nommé MVP de sa formation avec une prestation de 3 buts. Celui qui porte le #76 nous a d’ailleurs réservé une célébration nous rappelant un certain joueur portant ce même numéro… mais dans un autre sport!

Hector Contreras et Emmanuel Delorme ont également très bien fait pour les gagnants avec 3 points chacun. Parions d’ailleurs que le FC Sparte aurait pu ajouter d’autres buts s’ils n’avaient pas ralenti la cadence…

De son côté, un Joga Bonito un peu dépassé par les événements dans la première moitié du match a retrouvé ses esprits vers la fin du match. Ce n’est jamais facile de commencer la saison face au FC Sparte, et une bonne fin de match marqué par quelques belles pièces de jeu et de belles réalisations de Diabate Amadou et Ali Sow pourront leur donner confiance pour la suite de la saison.

En attendant, le FC Sparte s’inscrit déjà comme l’équipe à battre en première division.

La Selecao de Oro résiste à la remontée de Spotfields

La Selecao avait pourtant très bien entamé le match, prenant rapidement les devants 3 à 0 notamment par l’entremise de Zakaria Friha qui a déjoué le gardien deux fois.

Incertains en début de match, Spotfields n’entendait pas perdre la rencontre sans se battre et l’équipe est revenue en force avant la fin de la Mi-Temps. Walid Chahoua, Sid Ali Titouche et Mehdi Safir ont marqué avant de voir Ghali Babs donné les devants à Spotfields, 4 à 3.

C’est toutefois une toute autre Selecao qui s’est présenté en deuxième demi, jouant avec puissance et détermination pour revenir dans le match. Encore une fois, Friha s’est démarqué en portant son total de buts à 4, se désignant facilement comme le MVP de sa formation.

Spotfields n’a eu d’autres choix que d’ouvrir la machine mais ils se sont buté à un gardien en grande forme qui ne laissait plus rien passer. Des espaces se sont ouvert pour la Selecao qui ont cloué le cerceuil de Spotfields, notamment par un superbe jeu de passe entre Anouar Oussama Arfa et Amine Zakaria Nemer qui ont mystifié la défense. Victoire de 7 à 4 pour la Selecao qui démarre bien la saison.