Hier soir, deux équipes qui n’étaient pas attendues en finale se disputaient le championnat au Collège Citoyen.
À prime abord, les Hooligans et les Pink Panthers étaient destinés à la finale, mais l’expérience aura eu le meilleur sur le talent et la jeunesse alors que les deux jeunes équipes se sont inclinées en demi-finale.

La Grumpy Family, championne lors de la saison #1, affrontait le US Capolista, équipe championne lors de la saison #2.

DU JEU PHYSIQUE À SOUHAIT
Le match fût joué avec une intensité inégalée et surtout inattendue pour la division mixte. C’était tout sauf un match amical. En début de rencontre, trois joueurs grognons ont performé un petit « Haka », inspiré par les All Blacks de la Nouvelle-Zélande (rugby), ce qui laissait entrevoir un duel intense.
Dès les premiers moments, le joueur clé du US Capolista, Paolo Saravia-Canessa, était la cible d’une charge du défenseur Maxime Brouillard. Fin renard, le maestro Chilien n’en demandait pas tant et a ajouté un peu de « sauce » pour obtenir la faute, ce qui a soulevé l’ire des Grumpy’s. Quelques instants plus tard, il en remettait en inscrivant les siens au compteur sans oublier de célébrer devant le banc des Grumpy’s. Il n’en fallait pas plus pour eux alors qu’il était clair qu’à ce moment, il était devenu la cible #1 sur le terrain. Alexandre Kénol, David Giroux-Jérôme, Maxime Brouillard et même Marie-Christine Gauthier s’en sont donné à coeur joie sur lui tout au long de la soirée, mais ce fût suffisant pour faire perdre la tête aux Grumpy’s alors qu’ils ont été indisciplinés tout au long de la soirée.

UNE REMONTÉE QUI MÈNE À RIEN
Menant 1-0, Paolo Saravia-Canessa croyait bien doubler l’avance des siens après avoir déjouer le gardien Daniel Lamarre, mais il a vu son bourreau Brouillard effectué un plongeon désespéré pour lui voler le 2-0. Il a tout même réussi son deuxième de la rencontre quelques instants plus tard.
Les Grumpy’s n’avaient pas dit leur dernier mot alors qu’ils sont revenus au score 2-2 en 2e mi-temps en plus de prendre les devants, mais c’est le US Capolista qui aura eu le dessus alors que Ricky Cobein a inscrit le filet gagnant. Mentionnons la brillante performance d’Eduardo Montalvan qui a multiplié les arrêts importants (sans oublier ses poteaux à 4-5 occasions), la fougue inspirante de Maude Leclerc et Valérie Arenal ainsi que le jeu costaud de Nat Sardilli, qui a tenu Alexandre Kénol en échec la majorité du temps qu’il le surveillait.

Félicitations au US Capolista pour leur 2e titre consécutif!
Merci à tous pour la saison mixte 2016-2017 qui aura un beau succès avec une superbe ambiance.
On remet le tout à cet été!